Articles biomasse et filières vertes

Retrouvez ici notre sélection d'actualités concernant la biomasse et les filières vertes.

Vous pouvez effectuer des recherches par mots-clés.

2014/05/06
France : le décret relatif à l’expérimentation d’une autorisation unique en matière d’installations classées pour la protection de l’environnement (ICPE), attendu par les professionnels des filières éolienne et méthanisation, a été publié au Journal Officiel de la République Française ce dimanche.

Source : Bioénergies International



2014/05/05
Pour cette 2ème édition des Rencontres de l’APPEL 2014 et dans le contexte de précarité énergétique, le Réseau des Professionnels de l’Environnement et du Développement Durable en Rhône Alpes propose de découvrir les enjeux des réseaux de chaleur en visitant les installations de la Chaufferie de Vénissieux composée notamment d’une chaufferie Biomasse et d’une centrale de cogénération au gaz. Au delà des aspects environnementaux, les réseaux de chaleur sont un outil incontournable des politiques énergie-climat pour répondre à un enjeu social et faire face à la hausse du coût des énergies.

Source : Bioénergies International



2014/05/05
Le jeudi 19 juin 2014, l’association VALBIOM CENTRE organise à Orléans l’évènement Biomass’Innov Bioénergies 2014. VALBIOM CENTRE est le réseau dédié à la valorisation de la biomasse agricole en Région Centre. Il fédère les entreprises industrielles et agricoles ainsi que les centres de recherche pour le développement de produits innovants, de procédés ou de services utilisant des agro-ressources locales.

Source : Bioénergies International



2014/05/02
Résumé fiche de cas – Plateforme du Syndicat mixte du Canton de Morez - Hangar de 1140 m2 en structure bois rond à deux travées « tunnel » – Volume de bois pour la construction : 330 m3 – Investissements : 680 k€ dont 180 pour le lot bois – Mise en service en 2013.

Source : Bioénergies International



2014/05/02
Lors de sa conférence de presse du 25 avril 2014 où elle présentait ses objectifs en matière de transition énergétique, la ministre de l’Ecologie a déclaré vouloir « au niveau national, une unité de méthanisation par canton rural ». De leur point de vue, les producteurs français de maïs, même s’ils approuvent le soutien national à la méthanisation agricole se sont dits  »consternés par le parti pris négatif affiché à l’encontre du maïs et son utilisation en méthanisation alors même que sa productivité et sa polyvalence lui permette de répondre efficacement au produire plus et mieux affiché par le président de la République François Hollande ».

Source : Bioénergies International



2014/05/02
L’un des principaux constructeurs français d’unités de production de biogaz par méthanisation a annoncé la reprise des actifs de l’entreprise nantaise Méthajade. L’offre de Naskeo a été retenue par le tribunal de commerce de Nantes alors que Méthajade était placée en redressement judiciaire depuis mars 2014.

Source : Bioénergies International



2014/05/02
Gestion des déchets, production d’énergie verte, réduction des émissions de GES, accompagnement du monde agricole vers de nouveaux horizons économiques : la méthanisation est une solution d’avenir pour contribuer à la transition énergétique. Largement connue et déployée en Allemagne, elle fait aujourd’hui son retour sur la scène énergétique française. Retour, car ce procédé a dès les années 1980 fait l’objet d’une attention toute particulière.

Source : Bioénergies International



2014/04/30
Infos clés fiche de cas - Producteur de granulés biocombustibles en cogénération - Production : 58.000 tonnes de granulés de bois/an - Chaudière à huile thermique Kohlbach de 5 MW - Unité de cogénération Turboden de 1 MWé - Presses CPM - Installation Nazzareno - Conseil granulation : RAGT ENERGIE - Investissement : 16 millions euros - Mise en service en 2014.

Source : Bioénergies International



2014/04/30
Résumé fiche de cas - Maîtrise d’ouvrage privée - Production et injection de biométhane dans le réseau GrDF - Matières premières : 15.000 tonnes d’effluents d’élevages et 6.000 tonnes de déchets agroalimentaires - Production de biogaz : 1 million m3 / an - Injection de biométhane : 550.000 m3 soit 6,5 GWh / an - Digestat : 1.600 tonnes / an solide et 17.000 m3 liquide - Investissements : 3,2 M€ - Mise en service début 2014.

Source : Bioénergies International



2014/04/29
La Société NOVACARB, implantée sur le site de La Madeleine à Laneuveville-devant-Nancy, emploie, en direct, un peu plus de 300 personnes. Elle produit, grâce au sel et au calcaire lorrains, du carbonate et du bicarbonate de soude. Dans le cadre de sa politique de développement durable, et dans un souci de substitution progressive des énergies fossiles par des énergies renouvelables, NOVACARB a initié l’idée d’installer à proximité de ses ateliers de production, une unité de méthanisation.

Source : Bioénergies International



2014/04/28
Au Burkina Faso, le karité est exploité par les femmes selon un procédé qui requiert beaucoup de main d’œuvre et d’énergie, constituant ainsi un frein en termes de productivité. Les chercheurs du Cirad viennent de montrer que l’introduction de nouvelles pratiques permet d’améliorer considérablement la performance économique de cette activité.

Source : Bioénergies International



2014/04/28
On compte aujourd’hui en Wallonie une bonne quarantaine d’installations de réseaux de chaleur (pour la plupart d’initiative industrielle) et presqu’autant sont en projet. Une petite commune sur deux aurait déjà mis le sujet à son ordre du jour. Et la Flandre n’est pas en reste. Quant à Bruxelles, à l’instar de toutes les zones fortement peuplées, cette approche bénéficie d’une attention toute particulière. Le tout nouveau quartier durable « Bervoets » vient tout récemment encore de la privilégier pour chauffer et alimenter en eau chaude sanitaire 239 logements et 12 ateliers et commerces. Mais on est loin encore du potentiel déclaré de chaleur verte et de réseaux de chaleur évoqué au niveau européen.

Source : Bioénergies International



2014/04/28
Le numéro de mars 2014 du bulletin wallon Renouvelle (Ren 62) avait consacré un article à la chaleur verte et aux réseaux de chaleur en mettant l’accent sur les difficultés rencontrées par cette filière. Les rédacteurs avaient alors promis de revenir sur la question pour analyser plus en détails la situation de terrain en Wallonie et envisager des pistes de développement. Anne-Marie REGGERS (FRW) les y a aidés.

Source : Bioénergies International



2014/04/25
L’association Aile organise une rencontre régionale entre distributeurs de chaudières automatiques à bois le 20 mai 2014 de 14h à 17h dans ses locaux à Rennes.

Source : Actu-Environnement



2014/04/25
Le docteur Armand Frappier, fondateur de l'Institut qui est devenu le Centre INRS–Institut Armand-Frappier, s'intéressait beaucoup aux vaccins. Mais il était aussi intrigué par le potentiel des bactéries.

Source : Enerzine.com



2014/04/23
Empreinte carbone quasi nulle, émission faible de particules fines, moteur moins bruyant, les camions roulant au biométhane pourraient remédier aux problèmes de livraison en ville. Biocoop a fait l'acquisition d'un véhicule récemment. Reportage.

Source : Actu-Environnement



2014/04/22
En 2011, une forte incertitude planait encore sur les consommations de bois bûche en Ardèche : les estimations variaient quasiment du simple au double selon les sources. En suivant, toute une série de questions : qui se chauffe au bois ? Comment la consommation se répartie sur le territoire ? D’où provient le bois ? Quelles sont les pratiques d’utilisation ? En 2013, Polénergie a donc mené une étude dont les conclusions sont rassemblées dans un rapport très détaillé de 75 pages.

Source : Bioénergies International



2014/04/18
Les régions françaises de la Thiérache et de l’Avesnois, situées à l’Est des départements du Nord et de l’Aisne et au sud de la frontière belge sous la botte du Hainaut, se caractérisent par des espaces bocagers dont l’élément principal est la haie. En plus de sa valeur paysagère et environnementale, la haie possède également un potentiel économique et énergétique, que les agriculteurs de la région ont su valoriser.

Source : Bioénergies International



2014/04/18
Le 19 mars 2014 se tenait un atelier de l’AEBIOM à Bruxelles, rassemblant de nombreux acteurs du monde des cultures énergétiques (taillis, miscanthus,…). Le constat n’était pas positif : on assiste actuellement à une stagnation de ces cultures à l’échelle européenne, malgré un contexte favorable : la multiplication des projets de biomasse, essentiellement basés sur les ressources forestières, ainsi qu’un potentiel d’extension important sur des terres inutilisées.

Source : Bioénergies International



2014/04/18
La société Sibiom, née de l’association d’IDETA (Intercommunale de développement économique de la Wallonie picarde) et de GDF-SUEZ, envisage d’implanter une unité de biométhanisation dans la zone industrielle de LEUZE. Le 19 mars 2014 s’est tenue à ce sujet une réunion d’information du public. Une étude d’incidences sur l’environnement sera réalisée en vue de l’introduction d’une demande de permis unique.

Source : Bioénergies International



2014/04/18
Résumé de la fiche de cas – Maîtrise d’ouvrage publique – Réseau de chaleur de 27 km avec 3 chaufferie bois et 209 sous-stations – Besoins totaux : 14.000 équivalents habitants – Puissance bois : 25,8 MW – Combustible bois : 42.000 tonnes par an - Puissance bois / puissance totale : 17 % – Taux de couverture des besoins par le bois : 53 % – Exploitation : GDF-SUEZ.

Source : Bioénergies International



2014/04/15
A côté des modèles actuels de plus de 150 kWé, de nouveaux acteurs arrivent sur le marché avec des solutions de petite méthanisation à la ferme, plus en phase avec la taille des exploitations. Deux unités sont en test en Normandie. Face à des contraintes comme l’autonomie, les débouchés et les investissements, la petite méthanisation permet à l’agriculteur de donner à son projet en lien avec la taille de son exploitation.

Source : Bioénergies International



2014/04/15
L’institut basque de Recherche et Développement Agricole, Neiker-Tecnalia, a été le coordonnateur d’une récente étude visant à définir les caractéristiques de la microalgue idéale pour optimiser la production de biocarburant, de manière plus économique, mais aussi plus écologique.

Source : Bulletins-electroniques.com



2014/04/15
Faciliter les opérations de construction, donner un accès plus aisé à la réglementation, faciliter les projets au niveau local, bannir la rétroactivité fiscale. Autant de mesures annoncées aujourd'hui.

Source : Actu-Environnement



2014/04/15
Les réseaux de chaleur et de froid sont directement concernés par 3 des 4 axes prioritaires du MEDDE. Accélérer la rénovation thermique des bâtiments : l’objectif est de rénover 500.000 bâtiments d’ici 2017 : ceci représente une opportunité pour la filière du bâtiment, et un gisement d’emplois non délocalisables. Renforcer la part des énergies renouvelables dans la production énergétique française, et faire des économies d’énergie : à cet égard, la ministre a précisé que les grands groupes industriels et les PME françaises étaient particulièrement bien placés. Favoriser la mobilité propre en déployant des bornes électriques. Développer l’économie circulaire : les déchets peuvent être des matières premières, et apporter de la valeur ajoutée. Le secteur de la gestion des déchets est un important vivier d’emplois.

Source : Réseaux de chaleur



2014/04/15
Une nouvelle étude du Tyndall Centre for Climate Change Research de l’Université de Manchester, publiée dans le journal scientifique Energy Policy, montre que le Royaume-Uni pourrait produire jusqu’à 44 % de ses besoins énergétiques en utilisant uniquement ses propres ressources en biomasse, sans avoir à importer.

Source : Bioénergies International



2014/04/10
Le 27 mars 2014 s’est tenu à la Chambre d’Agriculture de Bois-Guillaume (76) la deuxième Assemblée Générale de la CUMA Haies’nergie & Territoires. Philippe Dilard, exploitant agricole dans le Pays de Bray et Président de cette CUMA est venu présenter avec ses collègues adhérents le bilan de cette première année de fonctionnement et les projets à venir. Cet évènement est l’occasion de faire un bref historique. En effet, cette CUMA créée en décembre 2012 avec l’adhésion de 13 agriculteurs est encore jeune mais cette création est le résultat d’une expérience de quelques années.

Source : Bioénergies International



2014/04/10
Il y a quatre grands chantiers devant nous : l'accélération de la rénovation thermique des bâtiments, les énergies renouvelables et les économies d'énergie, la mobilité propre, et l'économie circulaire. C'est ce qu'a affirmé la ministre de l'Ecologie mercredi 9 avril à l'Assemblée nationale, en réponse à une question d'une députée relative à la loi sur la transition énergétique. La transition énergétique est une ardente obligation mais surtout une formidable chance, un formidable défi qui peut apporter un potentiel considérable de création d'emplois mais aussi de bien-être lié aux questions de santé et de gains de pouvoir d'achat, a ajouté la ministre. 

Source : Actu-Environnement



2014/04/08
Une vaste étude européenne confirme la très forte mortalité des abeilles dans le Nord du continent. Pourtant essentielles à la pollinisation de nombreux végétaux, les abeilles périssent en grand nombre en Belgique, au Royaume-Uni, en Suède, en Finlande et en France.

Source : Enviro2B



2014/04/08
En 2006, la commune de Saint-Pierre-d’Aurillac a sollicité son syndicat interterritorial, le SIPHEM, afin d’étudier les possibilités de réduction des coûts de chauffage de ses bâtiments communaux alors exploités par un prestataire privé. Dans ce cadre, le SIPHEM a proposé d’étudier la faisabilité de l’implantation d’un réseau de chaleur au bois pour l’ensemble de ces bâtiments.

Source : Bioénergies International



2014/04/08
Le réseau de chaleur du quartier durable des Bassins à flot alimentera en chauffage et eau chaude sanitaire une partie de Bacalan et des Chartrons, deux quartiers historiques de Bordeaux. Il sera alimenté par 70 % d'énergies renouvelables et locales provenant de trois sources différentes : le bois énergie, la récupération des calories des eaux traitées de la station Louis Fargue et la géothermie de surface.

Source : Enerzine.com



2014/04/07
Le projet de lignes directrices en matière d'aides d'Etat aux renouvelables, en cours de préparation par la Commission européenne, prévoit de mettre un terme aux tarifs d'achat en 2015. En 2017, les appels d'offres devraient devenir la règle.

Source : Actu-Environnement



2014/04/07
La municipalité de Gironde-sur-Dropt s’est engagée en 2005, par le biais du SIPHEM (Syndicat Interterritorial du Pays du Haut Entre deux Mers) dans le projet de création d’un réseau de chaleur alimenté au bois. Les résultats de l’étude de faisabilité réalisée en 2004 par le Cabinet DEBAT ont permis à la commune d’initier les phases de conception et de réalisation de l’installation.

Source : Bioénergies International



2014/04/04
Les haies façonnent le paysage depuis toujours et jouent de multiples rôles. Elles nécessitent un entretien régulier qui peut sembler coûteux et contraignant. Néanmoins, avec la mise en place d’atelier bois et les plans de gestion de haies il existe des possibilités de valorisation. C’est le cas pour le bois déchiqueté : une pratique en plein développement en Normandie. Cependant, pour bien valoriser une haie, il est essentiel de laisser pousser les haies et d’organiser une gestion durable.

Source : Bioénergies International



2014/04/03
Michel GALMEL, agriculteur dans l’Eure, a fait le choix de chauffer ses bâtiments au miscanthus, un choix qui s’inscrit dans une logique environnementale sur cette exploitation de 60 ha. Ses activités sont la production et vente directe de produits cidricoles, la réduction des intrants, l’utilisation de lin pour la rénovation du bâti et l’agroforesterie. Michel a installé une chaudière de type polycombustible de 100 kW en 2011. Le réseau Energie des Chambres d’agriculture de Normandie vous propose une visite de l’installation.

Source : Bioénergies International



2014/04/03
Les levures préfèrent le glucose de haute qualité au xylose provenant de résidus végétaux. Le xylose, aussi appelé sucre de bois, est un sucre en C5.  Les levures ne fermentent les sucres complexes en bioéthanol que lorsqu’il n’y a plus de glucose disponible. Ceci rallonge les temps de production, entraînant des coûts plus élevés. Des chercheurs de l’Université Goethe de FRANCFORT-SUR-LE-MAIN (HESSE) ont réussi à contourner cette difficulté. Leurs résultats ont été publiés dans la revue « Proceedings of the National Academy of Science ». L’étude a été en partie financée par le Ministère fédéral de l’alimentation et de l’agriculture.

Source : Bioénergies International



2014/04/03
Le bois est une ressource énergétique très bon marché et pourtant insuffisamment exploitée. Un Plan d’action est lancé par le gouvernement pour promouvoir les coopératives forestières et agricoles. On en compte déjà plus de 3.000 en France, dont environ 10 % dans les Pays-de-la-Loire. Le 11 septembre 2012, a été créée la Société Coopérative à Intérêt Collectif « Maine-et-Loire Bois Energie». Cette structure commercialise un biocombustible local, du bois déchiqueté d’origine bocagère, forestière et de récupération produit. Ce bois est destiné aux chaufferies locales publiques et privées, quelque-soit leur puissance. Il est commercialisé sec ou vert selon le cahier des charges des chaufferies.

Source : Bioénergies International



2014/04/02
Vincent HULIN, chef de projet à la mission Economie de la biodiversité de la Caisse des dépôts et consignations, revient pour Actu-Environnement sur le principe du paiement des services écosystémiques, qui propose la rémunération d'acteurs engagés dans le maintien ou la restauration des écosystèmes.

Source : Actu-Environnement



2014/04/02
Le professeur Carlos DESORETZ, de la Faculté du Technion en Israel, et l’équipe du docteur Hassan AZAIZEH de l’Institut de recherche appliquée de la société Galilée, une ONG rattachée à l’Université de Haïfa viennent de publier les résultats de leur travaux sur la valorisation du tourteau d’olives en biocarburant dans la revue Bioresource Technology.

Source : Bioénergies International



2014/03/31
L’ADEME lance la nouvelle édition le l’Appel à Projets « Installations de méthanisation centralisées en région Centre » 2014.

Source : Bioénergies International



2014/03/31
Les perspectives énergétiques étudiées par l’ADEME à travers ses scénarios (Visions énergétiques 2030 – 2050) cherchent à tirer, de manière ambitieuse mais réaliste, le potentiel maximum des économies d’énergie et des énergies renouvelables jusqu’en 2030. Concernant la biomasse, ces visions partent de l’hypothèse d’un plan de mobilisation de la ressource forestière permettant de passer d’un taux de prélèvement sur l’accroissement naturel de la forêt de 48 % aujourd’hui à un taux de 75 % en 2030. D’autre part, les objectifs du Plan National d’Action en faveur des énergies renouvelables visent une augmentation de 7,7 Mtep entre 2005 et 2020 de la part de la biomasse solide dans la production d’énergie finale.

Source : Bioénergies International



2014/03/31
Le Conseil régional d’Ile-de-France a adopté le 13 février 2014, un plan de soutien au développement de la méthanisation. Ce plan a été élaboré en concertation avec les acteurs de cette filière, en particulier les agriculteurs puisque 70% des produits qui seront méthanisés proviendront de leur activité. Le plan est doté d’une budget de 6 millions d’euros pour financer un appel à projets pour développer une méthanisation durable.

Source : Bioénergies International



2014/03/26
Epluchures, marc de café, restes non consommés... autant de déchets des restaurants parisiens qui commencent à être collectés dans le cadre d'une opération pilote. L'objectif : anticiper le durcissement de la réglementation sur la valorisation des déchets alimentaires et produire du biométhane.

Source : Actu-Environnement



2014/03/25
Le 22 mars 2014, l’Association Foncière Urbaine Libre de Rezé, ville située immédiatement au sud est de l’agglomération nantaise, a lancé les travaux d’extension du réseau de chaleur du quartier Rezé Château.  Au programme de ces améliorations : un réseau plus que quintuplé et une nouvelle chaufferie biomasse. Ce projet de modernisation et d’extension s’inscrit dans le cadre d’un contrat confié à Idex par l’AFUL Rezé Château Réseau de Chaleur en janvier 2013. Ce contrat comprend la conception, la réalisation et l’exploitation du réseau de chaleur de la ville pour une durée de 20 ans. Les membres de l’AFUL sont la Ville de REZE, la Région des Pays de la Loire et trois bailleurs sociaux.

Source : Bioénergies International



2014/03/20
Le patron français évoque sa vision de l’avenir de l’énergie dans le monde, dans une interview accordée aux Echos. Pour Gérard MESTRALLET, l’avenir n’est plus aux grosses centrales mais au contraire aux unités de production beaucoup plus petites proches des consommateurs.

Source : Enviro2B



2014/03/18
Dans la configuration économique qui est celle de la valorisation des déchets verts en France, c’est à dire aujourd’hui principalement vers la filière compost dont la plus value est faible, depuis quelques années, le bois-énergie offre de nouvelles perspectives. Et il y a deux raisons à cette ouverture de marché : d’une part la perspective d’améliorer la qualité des composts en extrayant les surplus de bois, et d’autre part une réponse à la demande croissante des chaufferies à biomasse de grandes tailles nouvellement créées, et qui ont techniquement les capacités d’incorporer des bois grossiers, humides et riches en minéraux. A l’est de la région parisienne, l’entreprise familiale Compost Val d’Europe (CVE), située à CHALIFERT, saisit cette opportunité depuis 2009.

Source : Bioénergies International



2014/03/13
Le groupe Solvay a annoncé hier le démarrage de la production de biomasse torréfiée à l'échelle industrielle aux Etats-Unis, une nouvelle activité dont l'objectif est de fournir une source d'énergie alternative et renouvelable.

Source : Enerzine.com



2014/03/12
La SARL Agriopale a été fondée en 1999 par six agriculteurs de la région du Touquet dans le Pas-de-Calais pour valoriser les déchets verts et ramener la matière organique dans leurs sols. Une compostière a ainsi été créée à CUCQ, sur le site historique, puis deux et ce sont aujourd’hui neuf plateformes qui sont implantées entre le Nord et PARIS. L’activité purement agricole est devenue entreprise de prestations et de vente.

Source : Bioénergies International



2014/03/12
Vyncke est une société familiale qui, dès sa création en 1912, s’est spécialisée dans la combustion de biomasses solides au sens large, et pas uniquement du bois naturel. Chaque année, de nouveaux combustibles, provenant principalement des résidus de production, sont rendus utilisables dans leur module de combustion : lin, coques de tournesols, balles de riz, grignons d’olives, fèves de cacao, fibres de palme, plantes de coton, marc de café, déchets ligneux triés, bois de démolition, etc.

Source : Bioénergies International



Coordonnées

BIOMASSE CONSEIL

Adresse : 4 rue Pierre Curie 88110 RAON-L'ETAPE

Téléphone fixe : 09 84 28 92 90

Téléphone mobile : 07 82 24 84 22

E-Mail : contact@biomasse-conseil.fr

Web : www.biomasse-conseil.fr

 

Réalisation

Site réalisé par Le Tisseur De Liens