Articles biomasse et filières vertes

Retrouvez ici notre sélection d'actualités concernant la biomasse et les filières vertes.

Vous pouvez effectuer des recherches par mots-clés.

2014/03/12
La forte montée en puissance de la demande en granulés de bois en France pour le chauffage des particuliers intéresse depuis plusieurs années les constructeurs de maisons neuves, les chauffagistes, mais aussi les distributeurs d’énergie, tel l’énergéticien Total qui est désormais capable de servir plus de 60 départements métropolitains. Bioénergie International fait le point sur ce développement avec Jean-Paul RIQUET, responsable de la diversification au sein de la Direction Combustibles et Energies de Total.

Source : Bioénergies International



2014/03/12
12/03/2014biomasse_conseil_tabulation.pngSource : Bioénergies International 
La communauté de communes de Riom, située à quelques kilomètres au nord de Clermont-Ferrand, s’est engagée dans une démarche de développement durable, et a opté en 2012 pour la création d’un réseau de chaleur au bois. L’objectif de la collectivité était de promouvoir une énergie renouvelable tout en faisant profiter les futurs abonnés du nouveau réseau de chaleur, d’une économie de charges de chauffage d’environ 10 % à court terme, et de plus à l’avenir, le prix du bois devant progresser moins rapidement que celui des énergies fossiles.

Source : Bioénergies International



2014/03/11
En France, la production de chaleur représente la moitié des consommations d’énergie. Elle repose encore principalement sur les combustibles fossiles alors même que notre pays ne manque pas d’alternatives. Le Fonds Chaleur renouvelable contribue aux objectifs du Paquet européen climat-énergie qui consistent à porter la part des ENR à 23 % de la consommation énergétique nationale d’ici 2020.

Source : Bioénergies International



2014/03/11
Le biogaz est une énergie renouvelable en développement qui pèse tous les jours davantage dans le mix énergétique. Qu’il s’agisse de produire de la chaleur ou de l’électricité, ce combustible offre un ratio rendement au mètre carré de surface occupée particulièrement intéressant. Cependant pour permettre l’injection du seul méthane dans le réseau de gaz naturel, une étape de purification du biogaz est nécessaire. En effet le biogaz brut contient du CO2 et d’autres gaz moins ou pas combustibles que l’on cherche à séparer.

Source : Bioénergies International



2014/03/11
C’est dans un contexte industriel exigeant et pour un client prestigieux qu’a été réalisée une nouvelle chaufferie biomasse Polytechnik. En effet, c’est sur le site d’Airbus à Toulouse qu’une installation avec générateur de vapeur d’une puissance totale de 13,5 MW a été mise en service en 2013. L’énergie produite alimente le réseau de chaleur du site qui permet notamment le chauffage des immenses halls d’assemblage et des cabines de peinture des différents modèles d’avions.

Source : Bioénergies International



2014/03/11
1974-2014 : cela fera cette année 40 ans que l’on produit du granulé de bois en France, comme dans un certain nombre d’autres pays. Cette production s’est lancée spontanément lors des deux premiers chocs pétroliers, à l’initiative de pionniers à la recherche d’alternatives modernes et écologiques de chauffage. En France, ce sont des coopératives ou des entreprises agricoles qui ont été les premières à produire des granulés de bois, car elles possédaient l’outil de production. Il a cependant fallu attendre le début des années 80 pour voir apparaître les premières usines totalement dédiées à cette activité. À cette époque, on granulait sans distinguer toutes les essences de bois facilement disponibles sur le territoire : le résineux bien sûr chez Cogra 48, Cogranal et Cogr’Alp par exemple, mais aussi surtout du feuillu, du châtaignier chez Grasasa ou du chêne chez Cogra Doubs, Cengrador et Alpha Luzerne.

Source : Bioénergies International



2014/03/11
Le Comité Stratégique regroupant les acteurs du bois est lancé avec pour objectif la signature d'un contrat de filière industrielle pour l'été. Promouvoir l'utilisation du bois français dans la construction figure parmi les priorités.

Source : Actu-Environnement



2014/03/09
Les mesures agroenvironnementales pour des pratiques agricoles innovantes et respectueuses de l'environnement

Source : Ministère de l'agriculture, de l'agroalimentaire et de la forêt



2014/03/06
Fin février, a été inauguré le nouveau réseau de chaleur de la ville de Vittel en présence de Messieurs Jean-Claude MILLOT, Maire de la ville et Thierry FRANCK DE PREAUMONT, Président d'IDEX.

Source : Enerzine.com



2014/03/05
05/03/2014biomasse_conseil_tabulation.pngSource : Bioénergies International
3 jours pour explorer le potentiel de la filière biogaz...

Source : Bioénergies International



2014/03/04
Guy VASSEUR, président de l'Assemblée permanente des chambres d'agriculture (APCA), et Gérard MESTRALLET, PDG de GDF Suez, ont signé le 1er mars 2014 un accord de partenariat pour renforcer le développement de la méthanisation agricole. Quel est l'objet de cet accord ? Il porte sur l'organisation d'échanges entre le réseau des chambres d'agriculture et les différentes entités de GDF Suez, la formation, l'accompagnement des projets, la connaissance des technologies et l'innovation. "Les actions porteront notamment sur l'amélioration de la connaissance des ressources et besoins à l'échelle des territoires, les meilleures technologies disponibles et les bonnes pratiques pour la valorisation du biogaz", précisent les deux partenaires. 

Source : Actu-Environnement



2014/03/03
En Bretagne, l'antenne régionale de l'Ademe et le Conseil régional lancent un appel à projets pour le montage d'opérations groupées de méthanisation. Il s'adresse aux groupements de producteurs, aux coopératives ou encore aux territoires souhaitant "initier et bâtir un programme d'investissements autour de solutions techniques reproductibles en série dans le secteur de la méthanisation".

Source : Actu-Environnement



2014/03/03
La ville de L'Aigle (Orne) a confié à Cofely Services le contrat de délégation de service public pour la conception, la construction et l’exploitation pendant 25 ans, d'un réseau de chaleur urbain alimenté par une biomasse, le bois énergie.

Source : Enerzine.com



2014/03/01
Confié à l’ADEME, le Fonds chaleur a pour objectif de développer la production de chaleur à partir des énergies renouvelables dans l’habitat collectif, les collectivités, les associations et les entreprises (agriculture, industrie, tertiaire). Pour 2014, un nouvel appel à projets est lancé pour les installations avec solaire thermique, biomasse, réseau de chaleur et géothermie.

Source : Bioénergies International



2014/03/01
Le Groupement agricole d’exploitation en commun (GAEC) des Naux situé à MAILLEY-ET-CHAZELOT en Haute-Saône ne manque pas d’expérimenter du matériel de méthanisation innovant et de recourir à des compétences locales. Le GAEC installe un méthaniseur d’un genre nouveau qui sera la première unité de ce type à l’échelle de la Franche-Comté, faisant appel pour cela aux compétences de l’entreprise haut-saônoise INNOV-ENER.

Source : Bioénergies International



2014/02/23
La société VALAB, membre du groupe SARIA et basée à TERMOREL dans les Côtes d’Armor, est spécialisée dans la valorisation des sous-produits d’abattoirs pour la nutrition des animaux de compagnie. Le processus est très énergivore en chaleur (47 GWh en 2012), notamment pour la déshydratation, et l’énergie représente ainsi le premier poste de charges pour l’entreprise. En 2012, pour maîtriser ses coûts énergétiques actuels et à venir, la société VALAB a fait réaliser une chaufferie vapeur à biomasse. Cette chaufferie est venue compléter une chaufferie fonctionnant au fioul lourd et aux graisses animales.

Source : Bioénergies International



2014/02/22
Dans le cadre du salon Bois Energie 2014 à St Etienne, le CIBE organise une journée technique sur le thème du réseau de chaleur comme vecteur de développement du bois-énergie, dans l’espace conférences dans le hall A.

Source : Bioénergies International



2014/02/22
L’ATEE et le CIBE organisent le colloque Chaudières bois à condensation : vers la haute performance énergétique – Intérêts et exigences d’une technologie émergente, le 1er avril 2014 à Forbach/Farebersviller en Moselle.

Source : Bioénergies International



2014/02/20
Il était temps !! Depuis la directive européenne de décembre 2000 sur l’incinération des déchets (n° 2000/76/CE du 04/12/00), qui incitait les états membres à valoriser comme combustible certaines qualités de bois de recyclage faiblement adjuventés, dans des conditions de combustion suivie, la France n’avait jamais légiféré sur le statut des bois de recyclage. Du coup, beaucoup de ces matières ont bêtement fini en enfouissement ou à l’export à vil prix : quel gaspillage depuis 13 ans ! Remarquons en passant que cette porte fermée à l’énergie a profité durant toute cette période aux industriels du panneau de particules, qui ont obtenu, eux depuis longtemps, le droit de fabriquer des lits pour bébés et des meubles de cuisine avec ces bois réputés pollués et impropres pour la combustion, même industrielle...

Source : Bioénergies International



2014/02/19
Selon l'Institut national de la statistique (Insee), la facture énergétique de l'industrie a augmenté de 27% en euros courants entre 2005 et 2012 alors que, sur la même période, la consommation d'énergie hors carburants a baissé de 18%. "Cette hausse traduit celle des prix de l'énergie, encore plus forte que l'augmentation générale des prix : même déflatée par le prix du produit intérieur brut (PIB), la facture énergétique de l'industrie augmente de 13% sur la même période", indique l'Insee. La baisse de consommation est quant à elle liée à une activité plus faible mais aussi aux actions d'efficacité énergétique.

Source : Actu-Environnement



2014/02/18
Historiquement déployée comme technique de dépollution des effluents, la méthanisation implique de plus en plus le secteur agricole. Il s’agit non seulement de développer la gestion des déchets organiques qui contribue de manière croissante à l’économie de ressources par le retour au sol et la production d’énergie renouvelable,mais aussi d’améliorer le bilan des émissions de gaz à effet de serre principalement liées à l’élevage.

Source : Bioénergies International



2014/02/15
L’utilisation de la biomasse issue des plantes comme source d’énergie renouvelable ne date pas d’hier. Pourtant, les bienfaits environnementaux et économiques nets de l’énergie issue de la biomasse (ou bioénergie) existent uniquement sur papier. Cela devrait bientôt changer grâce à une plantation expérimentale d’arbres en Flandre-Orientale (Belgique), où le professeur Reinhart Ceulemans et son équipe tentent d’obtenir les chiffres nécessaires pour la prise de décisions factuelles afin d’élaborer les futures politiques énergétiques

Source : Bioénergies International



2014/02/15
Le constructeur finlandais Renewa Oy a conclu en mars 2013 un contrat de conception avec Cofely Services pour une centrale de cogénération à la biomasse de 18 MW thermiques. Cette centrale sera implantée à Epinal.

Source : Bioénergies International



2014/02/15
Ce tableau de bord semestriel présente un bilan du développement des installations automatiques au bois en région Poitou-Charentes au second semestre de l’année 2013.

Source : Bioénergies International



2014/02/14
Ce 13 février 2014, à l’Ecole Centrale de Lille, Franck Dumeignil, du CNRS et coordinateur du projet EuroBioRef, a dévoilé les résultats de ce programme de recherche sur la bioraffinerie du futur. Cette Assemblée Générale, qui conclut 4 ans de recherche, réunissait les 29 partenaires de 15 pays impliqués. Le concept EuroBioRef s’inscrit d’ores et déjà comme l’un des piliers d’un nouveau modèle bioéconomique Européen, durable et créateur de 200 000 emplois à l’horizon 2020.

Source : Bioénergies International



2014/02/05
L'Union française des industries pétrolières (UFIP) représentée par son président, Jean-Louis SCHILANSKY, a dévoilé mercredi à la presse le bilan de l'année 2013 du secteur en France ainsi que ses perspectives pour l'année 2014.

Source : Bioénergies International



2014/02/04
La Communauté urbaine de Dunkerque, GDF Suez et leurs partenaires ont annoncé lundi le lancement d'un premier projet démonstrateur, GRHYD : "Gestion des Réseaux par l'injection d'HYdrogène pour Décarboner les énergies". Le projet GRHYD comporte 2 volets relatifs. L'injection d'hydrogène dans les réseaux de gaz naturel d'un quartier neuf à Cappelle-laGrande d'une part, et la production de carburant Hythane(r) pour alimenter les bus du réseau de transport en commun de l'agglomération dunkerquoise d'autre part.

Source : Enerzine.com



2014/02/04
Facile à produire, nécessitant peu d'intrants, disposant une bonne capacité d'épuration des nitrates, le miscanthus constitue un combustible économique. Exemple à Hangest-sur-Somme (80) où la nouvelle chaudière collective au miscanthus en remplacement de celle au fioul, sera rentabilisée en 3 ans.

Source : Actu-Environnement



2014/02/03
L’aéroport Roissy-Charles-de-Gaulle se chauffe désormais au bois. Le quart de ses besoins en chauffage est assuré cet hiver par des résidus de bois issus de l’exploitation des forêts domaniales voisines comme celle de Senlis ou de Compiègne.

Source : Enviro2B



2014/02/03
Nouveauté cette année, le Cluster de la méthanisation Biogaz Vallée® et le Pôle de compétitivité à vocation mondiale Industries et Agro-Ressources (IAR) allient leurs forces et leurs réseaux pour un événement de haute qualité et une audience ciblée. Ils organisent ainsi conjointement les secondes Rencontres d’affaires de la filière biogaz-méthanisation entre donneurs et preneurs d’ordre . Ces rencontres se tiendront les 18 et 19 mars 2014 à Troyes-en-Champagne (Aube).

Source : Bioénergies International



2014/01/24
La Commission européenne a présenté mercredi un nouveau cadre de l'Union en matière de climat et d'énergie pour 2030 avec à la clé, une réduction des émissions de gaz à effet de serre de 40%, un objectif contraignant concernant la part du renouvelable, de nouvelles ambitions pour les politiques en matière d'efficacité énergétique, un nouveau système de gouvernance, etc.

Source : Enerzine.com



2014/01/15
Passer au bois-énergie sans pour autant avoir à réaliser un investissement important dans une chaufferie automatique, c’est possible. Dans le cadre de la Charte forestière du Pays Haute-Vallée de l’Aude, une visite est organisée le lundi 10 février 2014 pour permettre un retour d’expérience concernant une installation innovante de chaufferie bois dans les Hautes-Pyrénées. 
La chaufferie et le silo se trouvent dans un container, ce qui réduit les frais de gros œuvre. Et la structure gestionnaire propose aux maîtres d’ouvrage de ne payer que la chaleur. Elle s’engage par ailleurs à valoriser des ressources forestières locales, ainsi que des entreprises de transformation locales.

Source : Bioénergies International



2014/01/06
Le rapport, publié par l’ADEME en 2013 et mis en ligne tout début 2014 sur le site Sinoe, fait un bilan des unités issues de l’identification des projets biogaz par cogénération. Les données sont donc celles provenant de déclaration par les porteurs de projets au stade « demande de raccordement ». Il ne s’agit pas d’un état des lieux des unités construites. Cependant ce bilan des unités identifiées traduit bien l’état du parc qui est en cours de développement et des unités biogaz qui vont aboutir dans les prochaines années.

Source : Bioénergies International



2014/01/05
L’IFPEN organise un débat entre scientifiques et industriels sur les perspectives de la biomasse sur les marchés de l’énergie et de la chimie, le 6 février 2014 à Paris (14h00 - 18h00, Salons Hoche). On estime à 170 milliards de tonnes le volume de biomasse totale disponible sur la planète. Seuls 10 % sont accessibles, c’est-à-dire physiquement et économiquement exploitables, et 3,5 % sont actuellement d’ores et déjà utilisés.

Source : Bioénergies International



2013/12/17
Si l'objectif d'un volume de ressources végétales utilisées comme matières premières dans le secteur de la chimie de 20% à l'horizon 2020 est fixé, ce développement est soumis à un certain nombre de conditions. "Aujourd'hui, les industriels de la chimie et des matériaux ont recours à environ 10% de ressources renouvelables dans leur approvisionnement, situe Christophe RUPP-DAHLEM, président de l'association chimie du végétal, les 90% sont d'origine fossile, principalement pétrole et gaz". Le développement limité de la chimie du végétal s'illustre par le faible taux de pénétration des bioplastiques : en 2011, 850.000 tonnes ont été produites dans le monde. En comparaison, la production totale de plastiques atteignait 265 millions de tonnes en 2010, selon le Commissariat général au développement durable. Cette tendance pourrait s'inverser à l'avenir. "Les industriels européens de la chimie visent en 2020 le doublement du volume des ressources végétales utilisées comme matières premières, soit à 20%", précise Christophe Rupp-Dahlem.

Source : Actu-Environnement



2013/12/17
Au travers de son Plan Climat Énergie Territorial, le Pays d’Ouche ornais s’est engagé, en 2009, dans la mise en oeuvre d’une filière bois-énergie. Une première phase a permis de connaître le volume de bois mobilisable sur le territoire. Un gisement de 40.000 tonnes de bois par an a été recensé, il s’agit principalement de bois forestiers et bocagers.

Source : Bioénergies International



2013/12/17
Coordonnée par la Chambre régionale d’agriculture de Picardie, l’étude vise à initier, accompagner le développement des cultures ligno-cellulosiques dans les bassins d’alimentation de captage ou autres zones de protection de l’eau. Elle est soutenue financièrement pour une durée de un an (année 2013) par l’ADEME, le PRDA, et par auto-financement des partenaires. Le RMT Biomasse énergie environnement et territoire apportera son soutien technique en cours d’étude.

Source : Bioénergies International



2013/11/29
RAGT Energie est une société de recherche et conseil au service des industriels sur toutes les problématiques de valorisation énergétiques des co-produits industriels et agricoles. Elle est une filiale du groupe RAGT, société internationale de 1.200 personnes pour un chiffre d’affaires avoisinant les 400 millions d’euros. Les métiers historiques du groupe sont la recherche et la production de semences (9ème mondial et 1er européen sur les céréales à paille) et les métiers de services à l’agriculteur (Alimentation animale, LISA…).

Source : Bioénergies International



2013/11/29
Sensible aux demandes grandissantes d’évaluation adressées aux acteurs des filières biomasse agricole, le RMT Biomasse Energie Environnement et Territoire répertorie et analyse, depuis 2008, les outils et méthodes d’évaluation disponibles ainsi que les premiers résultats d’évaluation connus. Ce travail de synthèse et de capitalisation lui permet aujourd’hui de proposer aux décideurs et acteurs de la biomasse agricole, un panorama large des enjeux et impacts potentiels des projets biomasse-énergie.

Source : Bioénergies International



2013/11/29
Pour réduire les effets des énergies fossiles sur le climat, l’une des tâches les plus importantes pour les décennies à venir est de réduire la consommation de l’énergie et de remplacer les énergies fossiles par les énergies renouvelables. Parmi celles-ci, l’énergie du bois est disponible directement sous une forme stockable et donc particulièrement appropriée pour compléter les énergies solaire et éolienne. La substitution peut se faire dans le secteur de l’électricité comme dans celui de la chaleur. En plus des applications domestiques, des chaufferies automatiques au bois permettent la production de chaleur à distance dans des régions densément peuplées. Le bois étant une énergie locale qui évite les transports de longue distance et qui crée des emplois non délocalisables.

Source : Bioénergies International



2013/11/29
Aix-les-Bains a retenu IDEX pour concevoir, financer, construire et exploiter son futur réseau de chaleur biomasse, en signant un contrat d'une durée de 25 ans avec la ville thermale. Le réseau est destiné à chauffer, à compter de mi-2015, près de 2.000 équivalents logements (dont une grande partie de bâtiments publics).

Source : Actu-Environnement



2013/11/25
Le 20 novembre, la Commission de régulation de l'énergie (CRE) a ouvert une consultation publique sur la procédure de gestion des réservations de capacité d'injection de biométhane sur les réseaux de gaz naturel. La consultation s'adresse à l'ensemble des acteurs du marché et porte sur la procédure proposée par le groupe de travail "Injection Biométhane", "définissant des règles transparentes pour la réservation des capacités d'injection de biométhane sur les réseaux de transport et de distribution de gaz naturel", précise la CRE, ajoutant qu'elle s'achève le 20 décembre 2013.

Source : Actu-Environnement



2013/11/25
Ce lundi 25 novembre, la direction régionale Ile-de-France de l'ADEME et la Région Ile-de-France lancent la quatrième session de l'appel a projets "chaufferies biomasse". Il s'adresse aux maîtres d'ouvrages publics et privés souhaitant développer une installation de chaleur renouvelable, indique l'ADEME, précisant que les candidatures peuvent être déposées jusqu'au 3 janvier 2014.

Source : Actu-Environnement



2013/11/22
Après une longue période de réflexion, et la réalisation d’une formation, cinq agriculteurs du Calvados sont à l’initiative de la création d’une association départementale : Bois Haienergie 14. Le groupe bénéficie de l’appui de la Fédération des CUMA de Basse-Normandie et peut profiter de l’expérience et du recul des deux structures existantes en Basse Normandie : La SCIC Bois Bocage Energie (Orne) et Haiecobois (Manche).2013

Source : Actu-Environnement



2013/11/05
En juillet 2012, la 3ème session de l’appel à projet "chaufferies Biomasse" en Ile-de-France, a été lancée. Organisée par la Direction Régionale Ile-de-France de l’ADEME et la Région Ile-de-France, le jury composé de l’ADEME, des services de l’Etat, de la Préfecture de Région, de l’ARENE et de l’Interprofession Francilienne du Bois FrancilBois, a délibéré. Quatre projets ont été retenus. Ils devraient être réalisés d’ici la fin 2014 et totaliseront 8.580 mètres linéaires de réseau de chaleur, s’inscrivant dans les objectifs duSRCAE francilien qui confient un rôle important au développement des réseaux de chaleur.

Source : Réseaux de chaleur



2013/11/05
Grâce à un partenariat avec l’association Via Sèva, "Réseaux de chaleur" a complété sa carte nationale des réseaux de chaleur. Jusqu’à présent, celle-ci ne comportait, pour chaque réseau, que le nom, la ville et le contenu CO2. Désormais, lorsque le réseau figure dans l’annuaire édité par Via Sèva (cas de la majorité des réseaux), un lien d’accès direct à la fiche du réseau dans l’annuaire est aussi proposé dans l’infobulle du réseau. Les fiches de l’annuaire contiennent de nombreuses informations supplémentaires (gestionnaire du réseau, longueur, bouquet énergétique…).

Source : Réseaux de chaleur



2013/11/05
Grâce à un partenariat avec l’association Via Sèva, "Réseaux de chaleur" a complété sa carte nationale des réseaux de chaleur. Jusqu’à présent, celle-ci ne comportait, pour chaque réseau, que le nom, la ville et le contenu CO2. Désormais, lorsque le réseau figure dans l’annuaire édité par Via Sèva (cas de la majorité des réseaux), un lien d’accès direct à la fiche du réseau dans l’annuaire est aussi proposé dans l’infobulle du réseau. Les fiches de l’annuaire contiennent de nombreuses informations supplémentaires (gestionnaire du réseau, longueur, bouquet énergétique…).

Source : Réseaux de chaleur



2013/11/05
15/11/2013biomasse_conseil_tabulation.pngSource : Actu-Environnement
La Thiérache est une région naturelle située sur les contreforts occidentaux du massif ardennais. Elle est partagée entre trois régions françaises (Nord-Pas-de-Calais, Picardie, Champagne-Ardenne) et deux provinces belges (Hainaut et Namur). Pays de bocage depuis plus de deux siècles, son paysage a été façonné par la production laitière destinée à la fabrication de beurre et du célèbre fromage Maroilles.

Source : Actu-Environnement



2013/11/04
Le projet VEROBIO avait comme objectif la Valorisation Energétique des Résidus Organiques d’activités agro-industrielles par l’utilisation de piles à combustible au Biogaz. Les résultats des expériences menées dans le cadre de ce projet ont été présentés le 19 septembre 2013 à ROME au cours d’un séminaire qui s’est tenu au siège de l’ENEA (Agence nationale pour les nouvelles technologies, l’énergie et le développement économique durable). Le projet, financé par le ministère de l’Agriculture, de l’Alimentation et des Forêts, a été développé en utilisant une approche multidisciplinaire impliquant l’ENEA, l’université « La Sapienza » de ROME, l’université de Cagliari et le CRARPS de TURIN.

Source : Bioénergies International



2013/10/30
Très régulièrement, au travers de media non spécialisés, des messages maladroits, imprécis, voire inexacts sèment le doute quant aux capacités de la filière à mobiliser le bois énergie nécessaire à l’alimentation des projets énergétiques en cours. Ce comportement n’est pas nouveau, et il y a 30 ans déjà, aux débuts du bois énergie moderne, alors même qu’il n’y avait pratiquement pas de chaufferies automatiques en France, certains interpellaient déjà à tue-tête pour prédire que les chaudières manqueraient de bois ou que la forêt allait disparaître. Plus sérieusement, rappelons que la forêt française est l’une des plus importantes de l’union européenne, et que parmi ces forêts importantes, c’est la moins exploitée de toutes. En effet, sur les plus de 100 millions de m3 de bois qui poussent chaque année dans le pays, 40 % ne sont pas récoltés. Donc, il y a beaucoup de bois en France, même si bien sûr la totalité de ce qui pousse n’est pas récoltable.

Source : Bioénergies International



Coordonnées

BIOMASSE CONSEIL

Adresse : 4 rue Pierre Curie 88110 RAON-L'ETAPE

Téléphone fixe : 09 84 28 92 90

Téléphone mobile : 07 82 24 84 22

E-Mail : contact@biomasse-conseil.fr

Web : www.biomasse-conseil.fr

 

Réalisation

Site réalisé par Le Tisseur De Liens