Expertise et conseil en biomasse

biomasse_conseil_puce.pngA PROPOS DE NOTRE SOCIETE | BIOMASSE CONSEIL

Notre raison d'être et notre objectif sont de contribuer au développement des filières vertes et des filières de la biomasse sous toutes leurs formes : bois énergie, méthanisation / biogaz, huiles végétales et agrocarburants, bois matériau, chimie verte...
 
 
Notre volonté de concrétiser cet enjeu - à notre sens majeur pour l'économie nationale et pour l'environnement - se traduit par une intervention dans les domaines de l'expertise / conseil auprès des collectivités et des entreprises (évaluation de ressources, structuration de filières, organisation d'approvisionnements), du courtage en biomasse, de la formation (des élus, des techniciens, des entrepreneurs) et de l'innovation (amélioration des processus industriels et organisationnels).
 
logo_gbk
 
Depuis 2015, BIOMASSE CONSEIL fait partie de GBK (Green Business Keys), un réseau d'experts spécialistes de l'économie verte.
 
Par ailleurs, notre société est engagée dans plusieurs activités associatives, dont notamment celles de l'AIIL (Association des Inventeurs et Innovateurs de Lorraine) et de MEN (Machet Energie Nouvelle).
 
Téléchargez notre plaquette de présentation.
 

biomasse_conseil_puce.pngA PROPOS DE NOUS | LUC EVRARD

Avec la création de BIOMASSE CONSEIL, Luc EVRARD souhaite valoriser et partager son savoir-faire et son expérience dans les domaines de la forêt, du bois et de la biomasse au sens large.
 
photo_400x462.jpg
 
Luc EVRARD possède une culture scientifique, dans le domaine de la forêt et du bois et en géographie. Par ailleurs, au fil de ses expériences professionnelles il a suivi de nombreuses formations "en continu" (montage de projets européens, analyse de cycle de vie, méthanisation industrielle, exploitation agricole durable...).
 
De 2000 à 2005, il a mené une mission pour l'Association des Communes Forestières de Meurthe-et-Moselle (COFOR 54) dans le contexte de crise de l'après-tempête de décembre 1999 et sur des questions aussi variées que la formation forestière des élus (avec l'IFFC, Institut de Formation Forestière Communale, agréé par le Ministère de l'Intérieur), l'aménagement durable des territoires, la certification forestière de gestion durable (PEFC), la commercialisation des bois, la coopération intercommunale... Durant cette mission, il s'est plus particulièrement spécialisé dans le bois énergie, filière alors peu structurée mais déjà très prometteuse en termes de développement local et en tant qu'outil de gestion forestière.
 
De 2005 à 2008, il a assuré la fonction de chargé d'études en approvisionnement biomasse (bois, produits agricoles et sous-produits industriels) dans l'équipe d'un bureau d'études thermique / fluides spécialisé en énergies renouvelables, ENERGICO (PFASTATT - 68).
 
De 2008 à 2014, il a occupé un poste de chargé d'études biomasse au sein de la société CBIOM (RAON-L'ETAPE - 88), jeune entreprise innovante (statut JEI) et première société française spécialisée en expertise et courtage dans les filières de valorisation non alimentaire de la biomasse.
 
Depuis 2012, il est gérant d'un groupement forestier basé dans les Vosges (RAON-L'ETAPE - 88).
 

 
Luc EVRARD est inventeur d'un procédé industriel qui a fait l'objet d'un dépôt de brevet à l'INPI en 2011 ; il coordonne un programme de recherche visant l'application industrielle de ce procédé, qui a été élu en juillet 2012 par l'ANR (Agence Nationale de la Recherche) parmi 16 "meilleurs projets français" (voir www.coolwood.fr). Ce projet porte sur le développement d'une technologie innovante de stockage et de conservation des bois ronds de qualité par maîtrise de la température. Plus de détails dans la rubrique "innovation".
 
En 2013, il a co-créé le concept de BTG (Bénéfice Territorial Global) avec Sylvie Marguerite DUCRET (APRORES, Approvisionnement pour un Progrès Responsable - CHATILLON-EN-MICHAILLE - 01) pour répondre à la problématique suivante : sur un secteur donné, la présence de chaufferies bois énergie collectives et leur consommation de plaquettes forestières produites localement bénéficient à l'ensemble du territoire mais seuls les maîtres d'ouvrages des chaufferies supportent - lorsqu'il existe - le surcoût lié à la production d'énergie bois par rapport au coût des énergies traditionnelles (gaz, fioul, électricité). Plus de détails dans la rubrique "innovation".
 
Depuis début 2014, il dirige un consortium de cinq partenaires et travaille en tant que co-créateur à l'élaboration d'une nouvelle technique de logistique biomasse.